Aller au contenu principal

Soutenance HDR - Dr Buré Corinne

17 May 2016

Date : Mardi 17 mai 2016, 14h, salle de conférences du Centre Génomique Fonctionnelle.

Titre : "Analyse de biomolécules par fragmentation en spectrométrie de masse : des peptides aux lipides".

Résumé : Ces travaux portent sur des études de fragmentation à basse énergie en spectrométrie de masse de diverses biomolécules, telles que les peptides, protéines et lipides afin de répondre à différentes problématiques de recherche.  Ainsi, il est montré que la MS/MS et la MS3 ont servi à identifier et à caractériser une famille de lipides glycosylés complexes, les GIPCs, puis, avec une dimension supplémentaire qui est la chromatographie, la LC-MS/MS a permis d'identifier des lipopeptides et à quantifier d’autres lipides, comme les phospholipides, l’estradiol et l’acide rétinoïque. L’analyse de ces dernières familles de lipides a permis de tester la robustesse des méthodes mises au point grâce à la diversité et à la complexité des échantillons analysés, Ces analyses sont réalisées afin de répondre à des questions biologiques telles que l’étude des voies de signalisation en réponse à un stress, la recherche de nouvelles voies de synthèse de PS riches en EPA et DHA destinés à l’industrie agro-alimentaire, la recherche de phospholipides riches en acides gras polyinsaturés n-3 afin de formuler des liposomes pour des applications nutritionnelles, la recherche de nouvelles stratégies antipaludiques ou la compréhension du déclin mnésique. Ces techniques d'approche lipidomiques seront aussi appliquées à des maladies très peu explorées comme la mucoviscidose via Pseudomonas aeruginosa notamment au niveau de l’implication des phospholipides et/ou des lipopolysaccharides dans la phase initiale (de quelques dizaines de minutes à 24h) d’attachement en biofilm. De plus un nouveau thème de recherche utilisant l'analyse des lipides par la technique d'imagerie par spectrométrie de masse (MALDI) consiste à aborder l’étude des phospholipides impliqués dans les anomalies neurodéveloppementales de type autistique chez le modèle murin. Dans ce projet, le défi consiste à identifier des lipides marqueurs de ces anomalies, les localiser et les quantifier dans le cerveau, afin de nous permettre de mieux comprendre la pathologie de l’autisme.